Nous utilisons des cookies pour que votre visite sur notre site web soit encore plus agréable et conviviale pour vous. Lorsque vous visitez notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous le souhaitez, vous pouvez à tout moment modifier leurs paramètres.
› En savoir plus › Valider

Infos pratiques argent

Que se passe-t-il en cas de décès de l'assuré ?

Décès

Une assurance-vie suppose la présence, non seulement, d'un preneur d'assurance, mais aussi d'un assuré et d'un bénéficiaire. Que devient l'assurance-vie au décès de l'assuré ?

Couverture décès ou non ?

Le preneur d'assurance est celui qui conclut le contrat. L'assuré est la personne qui fait l'objet de l'assurance. Le bénéficiaire est celui qui perçoit le capital en cas de vie et/ou de décès. Dans certains cas, le preneur d'assurance, l'assuré et le bénéficiaire sont une seule et même personne.

Que se passe-t-il si l'assuré décède avant la fin du contrat ?

Plusieurs possibilités existent

Si l'assurance-vie prévoit une couverture-décès, ce montant assuré est alors versé au(x) bénéficiaire(s).

Si le contrat ne prévoit pas de couverture-décès, la situation varie selon qu'il s'agit d'un produit de branche 21 ou 23 :

  • Avec un contrat de branche 21, la réserve constituée est versée au(x) bénéficiaire(s).
  • Avec une assurance-vie de branche 23, la valeur du contrat à ce moment-là est versée au(x) bénéficiaire(s).

Comme vous le constatez, la désignation du(des) bénéficiaire(s) dans votre contrat n'est pas un détail. Pensez donc bien au(x) bénéficiaire(s) que vous désignez dans votre contrat et vérifiez régulièrement qu'il(s) correspond(ent) toujours à la réalité. Pensez par exemple aux familles recomposées où l'ex-conjoint(e) pourra toujours être désigné(e) comme bénéficiaire... Demandez conseil à votre courtier.

Bon à savoir

Réfléchissez bien au choix du(des) bénéficiaire(s) dans votre assurance-vie.