Constat d'accident

Questions les plus fréquemment posées

Compléter un constat d’accident avec votre propre version des faits.

En cas d'accident de voiture, mieux vaut compléter un constat d'accident européen avec la partie adverse. Découvrez ici les points auxquels vous devrez faire attention dans ce cas.

Si les deux parties sont d'accord sur les circonstances de l'accident, il n'y aura aucun problème. Un seul document devra être complété, les deux parties le signeront et chacune recevra un exemplaire qu'elle remettra à son courtier ou assureur. Le règlement du sinistre sera ainsi relativement rapide.

Mais bien entendu, il sera aussi parfaitement possible que vous ne soyez pas d'accord avec la partie adverse quant aux circonstances précises de l'accident. En cas de discussion, parvenir à reproduire une seule et même vision unanime sur le constat sera rarement évident.

Si les avis sont si éloignés que tout accord s'avère impossible, vous aurez alors intérêt à compléter vous-même un constat d'accident avec votre propre version des faits. Ne signez jamais un constat d'accident dont vous désapprouvez les données reproduites ou les cases cochées dans la partie centrale. Dans ce cas, complétez vous-même un constat d'accident et remettez-le à votre courtier. Vous pourrez alors décrire vous-même toutes les circonstances de l'accident, sans les remarques ou annotations de la partie adverse. La partie adverse agira également de la sorte avant qu'il puisse être procédé à une analyse des responsabilités.

Ne signez jamais un constat d'accident dont vous désapprouvez les données reproduites ou les cases cochées dans la partie centrale.