Nous utilisons des cookies pour que votre visite sur notre site web soit encore plus agréable et conviviale pour vous. Lorsque vous visitez notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous le souhaitez, vous pouvez à tout moment modifier leurs paramètres.
› En savoir plus › Valider

 FAQ temps libre

Questions les plus fréquemment posées

  • Besoin d'une assurance comme bénévole ?
  • Assurance obligatoire pour pouvoir chasser ?
  • Comment vous assurer contre un accident de sport ?
  • Votre enfant cause des dommages dans le cadre d'une activité de son mouvement de jeunesse. Votre assurance familiale interviendra-t-elle ?
  • Assuré contre les accidents dans le cadre d'un mouvement de jeunesse ?
  • Besoin d'une assurance pour un petit voilier ?
  • Conclure vous-même une assurance accidents avant un camp ?

Vous voulez travailler comme bénévole auprès d'une association ou organisation ?

Sachez alors que depuis 2007, les organisations de bénévoles sont obligées de conclure une assurance pour leurs bénévoles. Différentes provinces et communes proposent à cet effet une assurance bénévoles gratuite. Les éléments à prendre en compte dans ce cadre sont les suivants :

  • une procédure formelle d'adhésion doit être respectée
  • les activités doivent être communiquées
  • il ne peut être question de travail rémunéré

Cette assurance prévoit les garanties suivantes :

  • responsabilité
  • protection juridique
  • accidents corporels

Attention, seuls les bénévoles sont couverts, pas les participants aux éventuelles activités.

Si vous voulez vous investir en tant que bénévole, demandez au préalable à l'organisation si elle a bien une telle assurance et vérifiez son contenu.

Les organisations de bénévoles sont tenues par la loi de conclure une assurance pour leurs bénévoles.

Obligatoire

Chasser n'est pas sans risque, quelles que soient les précautions que vous prendrez. Vous êtes un chasseur ou un garde-chasse passionné ? Ou vous participez à une partie de chasse ?

Sachez que la loi vous oblige à conclure dans ce cas une assurance RC. Celle-ci indemnisera les éventuels dommages que vous causerez à des tiers. Les dommages causés à autrui par votre chien de chasse seront également assurés. Votre assurance familiale n'interviendra donc nullement dans ce cas !

Attestation et permis

Une fois votre assurance RC chasse conclue, vous recevrez une attestation d'assurance. Vous en aurez besoin pour demander un permis de chasse.

Si vous voulez chasser, la loi vous oblige à conclure une assurance RC Chasse.

Il peut être intéressant de conclure personnellement une assurance accidents.

Des centaines de milliers d'adultes et d'enfants pratiquent régulièrement une discipline sportive. Cela donne inévitablement lieu à l'une ou l'autre blessure de temps à autre, certaines pouvant être plus graves que d'autres.

Comment être bien assuré contre de tels risques ?

  • Si vous pratiquez un sport au sein d'un club, il y aura de fortes chances pour que votre club ou fédération sportive ait une assurance accidents. Si vous pratiquez votre sport seul, cela sera bien sûr impossible.
  • Même si vous êtes actif au sein d'un club, il pourra être utile de conclure personnellement une assurance accidents. Les montants et garanties assurés seront en effet plus importants que dans le cadre de la police collective de votre club ou fédération. Il est donc possible d'adapter la couverture à vos attentes.

En résumé, il est toujours intéressant de conclure personnellement une assurance accidents. Vous bénéficiez d'une large couverture et pouvez par exemple aussi prévoir une rente en cas d'incapacité de travail suite à un accident de sport. Cette couverture est en effet souvent absente de l'assurance accidents collective d'un club ou d'une fédération de sport.

Vous pratiquez souvent un sport ? Pensez à conclure une assurance accidents.

Cela dépend s’il est question de ‘faute’

Votre enfant participe chaque semaine à un mouvement de jeunesse où il peut se défouler. Mais que se passera-t-il en cas de dommages causés par votre enfant ? Votre assurance familiale interviendra-t-elle ? Pas toujours.

Voici les différentes possibilités :

Votre enfant a commis une ‘faute’.

Il a par exemple poussé un autre enfant qui est alors tombé et s'est cassé le bras. Dans pareil cas, votre assurance familiale remboursera les frais médicaux de l'autre enfant et vous devrez vous acquitter de la franchise.

Si vous n'avez pas d'assurance familiale, c'est l'assurance responsabilité du mouvement de jeunesse qui indemnisera les dommages (dans les limites assurées).

Il n'y a pas eu de faute.

Lors d'un match de football amical, votre fils et un autre enfant se disputent le ballon. Ils se cognent et l'autre enfant retombe mal. Verdict : bras cassé. Dans ce cas, votre assurance familiale n'interviendra pas. Si les parents de la victime ont une assurance accidents, c'est elle qui prendra les frais à sa charge. S'ils n'ont pas d'assurance accidents mais que le mouvement de jeunesse en a une, c'est celle-ci qui remboursera les dommages. Si le mouvement de jeunesse n'a pas non plus d'assurance accidents, les parents devront payer eux-mêmes les factures pour les soins médicaux.

Votre assurance familiale est une assurance responsabilité qui intervient lorsqu'il y a
une ‘faute’.

Cela dépend de la situation.

Beaucoup d'enfants participent chaque semaine à un mouvement de jeunesse. Mais que se passera-t-il si un enfant se blesse lors d'une activité ? Qui paiera les frais ?

Faute ou pas ?

S'il est question d'une faute, les assurances responsabilité interviendront.

S'il n'y a pas de faute, par exemple si votre enfant est simplement tombé d'une balançoire, la question la plus importante consistera à savoir si le mouvement de jeunesse a lui-même une assurance accidents. Si oui, celle-ci interviendra. Dans le cas contraire, vous pourrez peut-être compter sur votre propre assurance accidents. Si vous n'en avez pas, les frais médicaux seront à votre charge.

Jouez la sécurité

Comme il ne vous sera pas toujours possible de savoir si le mouvement de jeunesse a conclu une assurance accidents et comme vous ne connaîtrez pas non plus toujours les montants éventuellement assurés, vous aurez intérêt à conclure vous-même une assurance accidents. Vous pourrez ainsi dormir sur vos deux oreilles lorsque votre enfant participera à son mouvement de jeunesse.

Jouez la sécurité en concluant vous-même une assurance accidents !

Assurance familiale ?

Ce n'est pas parce que vous achèterez un voilier que vous aurez aussi besoin d'une assurance RC. Dans certains cas, votre assurance familiale couvrira aussi votre responsabilité. Mais si vous voulez emprunter des voies navigables plus importantes avec votre bateau, vous aurez besoin d'un pavillon et une assurance RC sera dans ce cas bel et bien requise.

Si vous possédez un petit voilier, prenez contact avec votre courtier. Il vous dira si votre assurance familiale suffit. Si ce n'est pas le cas, souscrivez de préférence une assurance distincte pour votre bateau de plaisance.

Omnium

Une assurance RC indemnise les dommages que vous causez à des tiers. Si vous voulez également assurer les dommages à votre propre bateau, au cas où vous heurteriez par exemple un ponton, vous devrez conclure une assurance omnium.

Attention

Sachez que votre assurance RC pourra ne pas intervenir si vous participez à des compétitions ou louez votre bateau. Lisez donc attentivement les conditions de votre contrat.

Pour les petits bateaux, votre assurance familiale pourra éventuellement suffire. Renseignez-vous auprès de votre courtier.

Renseignez-vous bien auprès de l’organisation.

Si votre fils ou fille part en camp, vous aurez tout intérêt à vous renseigner pour savoir si l'organisateur du camp (le mouvement de jeunesse, le club de sport, ...) a conclu une assurance accidents.

    Si oui, renseignez-vous aussi pour connaître les couvertures prévues. Qu'est-ce qui est assuré et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Pour quels montants ? Si vous jugez la couverture insuffisante, concluez vous-même une assurance accidents.
  • Si non, concluez vous-même une assurance accidents. Vous aurez ainsi tous vos apaisements lorsque votre enfant partira en camp.

Renseignez-vous auprès de l'organisateur du camp pour savoir s'il a conclu une assurance accidents.